Towers ot the St Luke's Church in Munich photographed from the air.

Lehel

Un quartier prisé

Le Lehel est l’une des zones résidentielles les plus populaires et les plus chères de Munich. Ce n’était pas toujours le cas : autrefois c’était un bassin de regroupement pour les journaliers et leurs familles qui n’étaient pas autorisés à s’installer à l’intérieur des murs de la ville..

Dès 1724, le Lehel est certes devenu le premier quartier de la banlieue de Munich à être intégré à la commune, mais la zone située entre l’Isar, le centre historique et l’Englischer Garten (jardin) est longtemps restée un quartier dans lequel vivaient essentiellement des foyers modestes. L’artisanat a joué un rôle important dans la vie économique : les meuniers, les laveurs, les constructeurs, les boulangers et les bouchers ont gagné leur vie ici.

L’Isar – pas encore réglementé à l’époque – était à la fois une malédiction et une bénédiction. La région régulièrement été inondée et dévastée, mais elle a également profité de son emplacement sur la rivière : Les quais pour radeaux du Lehel étaient autrefois parmi des plus grands d’Europe. Les passagers pouvaient voyager de Munich à Passau, Freising ou même Vienne. Les Munichois y achetaient quant à eux du bois, des meubles, de la bière ou de la nourriture arrivant en ville sur les radeaux de l’Oberland.

Vers la fin du XIXe siècle, la bourgeoisie de Lehel a commencé à y construire des immeubles résidentiels et locatifs haut de gamme, qui ont de plus en plus repoussé les auberges, de simples maisonnettes dans lesquelles vivaient de grandes familles.

Le Lehel n’a jamais été un quartier bohème comme Schwabing. Néanmoins, des écrivains tels que Rainer Maria Rilke (Widenmayerstrasse 32), Ludwig Ganghofer (Steinsdorfstrasse 10) ou Frank Wedekind (Prinzregentenstrasse 50) étaient ici chez eux. Wolfgang Koeppen a écrit quelques-uns de ses romans au 45 de la Widenmayerstrasse. Lion Feuchtwanger a obtenu son baccalauréat au lycée Wilhelmsgymnasium qui jouit d’une grande tradition, ainsi que d’autres étudiants réputés de Munich, tels que Carl Spitzweg, Ludwig Thoma, Ödön von Horvath ou encore Klaus et Golo Mann. Le comédien Karl Valentin a vécu à Lehel pendant près de trente ans – à partir de 1909, dans la Kanalstrasse et, plus tard, sur la place Mariannenplatz.

Les quais pour radeaux du Lehel étaient autrefois parmi des plus grands d’Europe. Les passagers pouvaient voyager de Munich à Passau, Freising ou même Vienne.

Aujourd’hui, les anciens bâtiments ont été rénovés et le Lehel est l’un des plus beaux quartiers de Munich. Si vous voulez vivre derrière l’une des prestigieuses façades en stuc des périodes wilhelminienne et Art nouveau, vous devez être prêt à débourser les prix les plus élevés, que ce soit pour la location ou l’achat. On a alors l’avantage d’être à proximité immédiate du centre historique et de se retrouver dans un quartier vivant à peine sorti de chez soi.

Mais le Lehel n’est en aucun cas une scène branchée. Les noctambules seront plus à leur aise dans les quartiers de Glockenbach et de Gärtnerplatz. Mais les exceptions confirment comme toujours la règle : Avec le P1, le lieu de rencontre des footballeurs professionnels, des personnes riches et célèbres et de celles qui voudraient l’être, le Lehel abrite l’un des clubs les plus légendaires d’Allemagne.

On y trouve aussi une multitude d’églises, de bâtiments, de monuments et de musées remarquables. Et de splendides boulevards, au nombre de deux dans le Lehel : la Maximilianstrasse passe en plein milieu du quartier – le côté ouest, qui fait techniquement encore partie du centre historique, est connu dans le monde entier comme l’Eldorado des acheteurs de luxe, avec ses nombreuses boutiques exclusives.

Cependant, il ne serait pas juste de réduire la Maximilianstrasse à ses nobles commerces – son architecture a également un caractère particulier. Elle a été aménagée en 1853 pour le compte du roi Maximilien II par l’architecte Georg Friedrich Bürklein. Le monarque souhaitait mettre en œuvre ses projets d’aménagement urbain vers l’est tout en établissant un nouveau style architectural. Le mélange de différents éléments de l’histoire architecturale, fortement influencée par l’architecture de façade néo-gothique anglaise et italienne, est aujourd’hui connu sous le nom de style Maximilien. L’hôtel Vier Jahreszeiten, le musée Fünf Kontinente et le gouvernement de la Haute-Bavière en sont des exemples particulièrement impressionnants.

Plus à l’est en direction de l’Isar, le maître d’ouvrage de la Maximilianstrasse a été immortalisé par un monument en bronze sur un îlot de circulation : Le Maxmonument (Monument de Max) de Caspar von Zumbusch montre le roi en costume de couronnement avec une charte constitutionnelle et une épée. Quatre figures assises sur la partie inférieure du monument représentent de manière allégorique quatre vertus souveraines : amour de la paix, justice, force et sagesse.

Dans le Lehel, vous trouverez également un autre boulevard exceptionnel de Munich, la Prinzregentenstrasse, qui traverse l’Isar jusqu’à Bogenhausen et abrite certains des plus célèbres musées de Munich : on y trouve la Haus der Kunst (maison de l’art), un centre d’exposition mondial de premier plan avec des expositions temporaires d’art contemporain. En 2014, avec la galerie d’archive, la Haus der Kunst a également ouvert une salle d’exposition et de recherche sur l’histoire mouvementée de la maison de 1937 à nos jours.

Néanmoins, des écrivains tels que Rainer Maria Rilke, Ludwig Ganghofer ou Frank Wedekind étaient ici chez eux.

Juste à côté, vous découvrirez environ 1 500 ans d’histoire de l’art et de la culture bavaroises au Bayerisches Nationalmuseum (musée national de Bavière). Nous recommandons également de visiter la crèche du musée, qui est parmi les plus précieuses et les plus complètes au monde.
En continuant en direction de l’Isar, on atteint la Sammlung Schack, une branche des pinacothèques. La collection du comte von Schack est un véritable joyau parmi les musées munichois. Vous pourrez y voir des chefs-d’œuvre du XIXe siècle réalisés par des peintres tels que Moritz von Schwind, Carl Spitzweg ou Franz von Lenbach.

Toute personne intéressée par le monde de la montagne trouvera son compte sur l’île Prater de l’Isar, où, depuis plus de 100 ans, le club alpin allemand informe les visiteurs sur l’histoire de l’alpinisme dans le Alpines Museum (musée alpin).

L’église Lukaskirche est l’une des églises les plus importantes du quartier. Située entre les ponts Ludwigsbrücke et Maximilansbrücke, il est impossible de passer à côté, avec son dôme impressionnant. L’Église St. Lukas a été achevée en 1896 et est la seule église historiciste protestante presque entièrement conservée à Munich.

La petite église du monastère Sainte-Anne, construite entre 1727 et 1733 sur la place St.-Anna-Platz et un véritable joyau rococo. Ses somptueuses décorations ont été réalisées par les artistes les plus renommés du pays : Cosmas Damian Asam a peint les peintures au plafond et sur les autels. Son frère Egid Quirin était responsable du stuc, des sculptures et des structures de l’autel. La chaire et la structure du tabernacle proviennent de Johann Baptist Straub. Lors d’un bombardement en 1944, l’église a été détruite, à l’exception des murs extérieurs. La façade et l’intérieur de l’église ont été reconstruits jusqu’en 1979.

Si vous souhaitez vous détendre un peu après une visite touristique, il est préférable de rester directement sur la place St.-Anna-Platz, une petite oasis au milieu du Lehel, où vous pourrez vous détendre à l’écart du tohu-bohu de la ville. Tous les jeudis de 10h30 à 18h00, vous pouvez également acheter des produits locaux sur le Bauernmarkt (marché agricole).

L’Englischer Garten est lui aussi parfait pour se détendre. Une partie fait également partie du Lehel. Les Munichois et les visiteurs viennent ici pour bronzer, se promener, jouer au ballon ou pique-niquer. Lorsqu’il fait beau, le Biergarten am Chinesischer Turm (tour chinoise) est un point de rencontre populaire. La vague d’Eisbach sur la Prinzregentenstrasse mérite vraiment le détour, pour y regarder les surfeurs de rivières du monde entier surfer avec plus ou moins d’assurance.

Soit dit en passant : les Munichois eux-mêmes ne savent toujours pas si le quartier se prononce « Lehel » ou « Lechel ». On peut entendre les deux variantes. Cependant, il est presque certain que le nom dérive du nom de Lohe, qui désigne une forêt riveraine clairsemée, typique de la plaine graveleuse de Munich.

 

 

Texte: Eveline Heinrich; Photos: Redline Enterprises, Frank Stolle, Dominik Morbitzer
Top Stories
Monopteros in the Englischer Garten in Munich.

Munich d’est en ouest

Munich est un village. N’est-ce pas ?

Munich est un village, on peut tout y faire à pied. Voilà une phrase répétée à l’envi. Mais est-ce vrai ? Nous avons testé pour vous.

A man with beard, glasses and a tattooed forearm is standing in the Neue Pinakothek in Munich.

Tous les points forts en une seule tournée

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre circuits à travers les musées et les galeries de Munich.

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre suggestions de circuits à travers les musées et les galeries de Munich. Notre guide de l'art pour ceux qui sont pressés.

Une assiette de rôti de porc à l'auberge Fiedler

Tour d’horizon : tout sur la cuisine bavaroise

Envie de manger bavarois ? Alors Munich est le bon endroit !

Envie de manger bavarois ? Alors vous êtes au bon endroit ! Munich peut même s'enorgueillir de posséder le pub le plus célèbre du monde.

Tegernseer Hütte avec son épouse sur les contreforts des Alpes bavaroises autour de Munich.

10 minutes à partir de la gare centrale

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

Un vélo se trouve sur l'Odeonsplatz à Munich.

Tour des points forts

Une promenade à vélo relaxante à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Altstadt, Englischer Garten, amont de l’Isar, Deutsches Museum, Isartor, Alter Hof et retour à la Marienplatz : une promenade à vélo à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Un verre de bière dans un restaurant de Munich.

Dis-moi ce que tu bois...

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils : une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils: une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

7 choses que vous ignorez sur la Hofbräuhaus

Vraiment vrai : c'est un Prussien qui a rendu la Hofbräuhaus célèbre.

Le Hofbräuhaus est probablement le pub le plus célèbre du monde. Nous avons rassemblé sept choses que vous ne saviez probablement pas encore. Ou bien vous l'avez fait ?

Glockenspiel dans la nouvelle mairie de Munich.

Le Glockenspiel en dix photos

Un regard exclusif dans les coulisses

Le Glockenspiel fascine les touristes et les Munichois depuis plus de 100 ans. Ce que beaucoup ne savent pas : jour après jour, un vrai travail manuel est nécessaire pour faire fonctionner la machine.

A view of a church reflected in a shop window in Munich.

Le paradis des acheteurs

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Homme et femme en canoë sur l'Isar.

Comme un Indien sur l’Isar

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

Une jeune femme sourit dans le musée Valentin Karlstadt à Munich.

De prestigieuses expositions

Le centre ville de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

De la Residenz au musée de la bière et de l'Oktoberfest : le centre de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

München Card et City Pass

Découvrir Munich en toute décontraction et en toute simplicité : des réductions sur les nombreuses offres artistiques, culturelles et de loisirs avec nos cartes d'hôtes.

Transports publics inclus

Avec la Card, de nombreuses réductions, avec le Pass, beaucoup de choses gratuites.

En ligne ou dans les offices de tourisme

Réservez maintenant !