Ludwigstraße sous le soleil de l'après-midi à Munich

Les grandes avenues de Munich

Cinq boulevards pleins d’art et de faste

À Munich, la beauté est à domicile. Les Munichois et les visiteurs en font l'expérience à chaque coin de la ville, mais surtout en se promenant le long des quatre boulevards Maximilianstrasse et Prinzregentenstrasse ainsi que Brienner et Ludwigstrasse. Et le « Léo » ne doit pas manquer non plus.

Maximilianstrasse  bon goût et style particulier

La Maximilianstraße est le boulevard splendide le plus célèbre et l'endroit le plus cher de Munich. Outre la Prinzregentenstraße, la Ludwigstraße et la Brienner Strasse, Maximilianstrasse, située dans la vieille ville, est l'un des quatre grands boulevards de Munich.

La Maximilianstrasse commence à la Residenz et va tout droit vers l'Isar. L'hôtel Vier Jahreszeiten et le Münchner Kammerspiele lui confèrent une touche élégante et artistique. Le gouvernement de Haute-Bavière, le Musée des cinq Continents situé en face, et l’île Praterinsel mènent au bouquet final de la Maximilianstraße, l’imposant bâtiment du Maximilianeum visible de loin et situé dans le quartier de Haidhausen, il s’agit du siège du parlement régional.

Ce somptueux boulevard a vu le jour au XIXème siècle. Le roi Maximilien II fit construire la rue par son architecte Georg Friedrich Bürklein dans le style unique « Maximilien ». La rue allie des éléments de différentes époques stylistiques telles que le néogothique et la Renaissance.

Presque toutes les marques de luxe internationales de l'industrie de la mode et de la joaillerie y ont une boutique avec de grandes vitrines : Des maisons de couture comme Armani, Louis Vuitton et Gucci, des bijoutiers comme Bulgari et aussi des galeries d'art très réputées. L’endroit invite à la flânerie, à profiter de l'ambiance de cette rue et à vous émerveiller devant les belles pièces dans les vitrines décorées avec goût. En moyenne, 3 000 passants y passent toutes les heures. Si la promenade à pied est trop longue pour vous, vous pouvez prendre le tram de la ligne 19et pourquoi pas décider spontanément de faire un tour de ville.

 

Prinzregentenstraße  légèreté décontractée et haut lieu de l'art

La Prinzregentenstrasse est parallèle à la Maximilianstrasse, au nord de cette dernière, est un monument architectural protégé et incontournable pour les amateurs d'art. Elle fut construite vers la fin du 19ème siècle pour le compte du Prince régent Léopold. Contrairement à la Ludwigstrasse et à la Maximilianstrasse, la Prinzregentenstrasse n'a jamais été conçue comme un centre administratif. Dès le départ, elle était censée devenir une rue de luxe. Pour cette raison, elle ne commence pas par un symbole comme la magnifique Feldherrnhalle, qui se dresse sur Ludwigstrasse. Non, la Prinzregentenstrasse commence avec désinvolture par un parc - et se termine, tout aussi peu spectaculairement, sur l'autoroute A94.

Cela commence au palais Prinz-Carl dans le quartier de Lehel, l’interface entre le jardin anglais et le Hofgarten. Au-delà de la vague des surfers, la Prinzregentenstraße mène à l’Ange de la Paix puis continue jusqu’au théâtre Prinzregententheater et à la place Prinzregentenplatz. Les constructions gigantesques ont également été évitées. Gabriel von Seidl a même conçu le Musée national bavarois de manière à ce que plusieurs petites unités fassent l’effet d’une piazza. À l'époque nazie, Hitler fait ériger des bâtiments massifs, tels que la Haus der Kunst, et démolir plusieurs maisons de ville - une partie de la légèreté de la Prinzregentenstrasse est ainsi perdue.

Il y a beaucoup de consulats et de musées bien connus ici. La Haus der Kunst est un centre de renommée mondiale qui propose des expositions temporaires sur l'art contemporain. Dans le musée national bavarois voisin, 1500 ans d'histoire bavaroise sont représentés avec des expositions et des collections. Une visite à la collection de crèches, qui est l'une des plus précieuses et des plus vastes au monde sur le plan artistique, est particulièrement recommandée pendant l'Avent.

En poursuivant en direction de l'Isar, on arrive à la collection Schack, une antenne de la Pinakothèque proposant des peintures du 19ème siècle. La maison et l'atelier de Franz von Stuck, la Villa Stuck de style Art Nouveau, sont situés sur la rive opposée de l'Isar, à Bogenhausen. Elle propose régulièrement des expositions sur l'art des années 1900 et sur l'art moderne et contemporain. Une petite astuce : Le bus MVG « Musées » de la ligne 100 circule le long de la Prinzregentenstrasse et est idéal pour découvrir les musées et les sites touristiques. La ligne de tramway 19 est également adaptée pour une visite touristique.

 

Brienner Straße  la vie mondaine avec des pauses

À proximité de la place Odeon commence la rue Brienner Straße, qui passe par la place Wittelsbacher Platz, la place Karolinenplatz et la place Königsplatz en direction de l’ouest, pour aboutir sur la place Stiglmaierplatz. Elle fut jadis la voie princière des Wittelsbacher et était empruntée par les gouvernants bavarois qui la traversaient en calèche depuis le château de Nymphenburger Schloss jusqu’à la Résidence. Aujourd’hui, la Nymphenburger Straße est la prolongation directe de la Brienner Straße.

La rue tire son nom de la bataille de Brienne, sous Napoléon, en 1814. Entre 1805 et 1820, le roi Max I. Joseph fit construire un faubourg au nord, qui fut nommé en son honneur : le Maxvorstadt. Des architectes et des urbanistes de renom tels que Leo von Klenze, Friedrich Ludwig von Sckell et Carl von Fischer ont agrandi l'ancien Königsweg en un boulevard avec des bâtiments imposants. 

En 1812 vit le jour le bloc Léopold, tel un palais, dans lequel ouvrit en 1888 le Café Luitpold connu dans le monde entier : un bijou architectural et un des plus grands cafés d’Europe. Des écrivains, artistes et penseurs tels que Frank Wedekind, Stefan George et Erich Mühsam, se sont rencontrés dans les plus de 15 salles et salons, dont la première salle de billard avec 16 tables. C’est ici que Wassily Kandinsky et Paul Klee auraient fondé en 1911 le groupe d’artistes: Der blaue Reiter.

La Seconde Guerre mondiale mit un terme brutal à la vie glamour de la Brienner Strasse. Le Café Luitpold fut partiellement bombardé. Après la guerre, les Munichois et les touristes ne trouvaient plus ce coin du centre-ville particulièrement intéressant. Ce n'est qu’au cours des années 1960 que la vie reprend sur le boulevard. Le Café Luitpold réouvre, même si c’est sous une forme très simplifiée, comme palmeraie. Par moments, Chanel, Cartier & Co. ont rendu la rue plus chic - jusqu'à ce que les boutiques de luxe déménagent dans la Maximilianstrasse.

Mais beaucoup de nouveaux magasins et galeries se sont installés ici. Même des marques de luxe telles que Missoni se trouvent dans le bloc Luitpold. Les amateurs de qualité, de savoir-faire artisanal, de cadeaux personnalisés et de produits durables les trouveront ici.

 

Ludwigstraße  comme en Italie

On peut voir à quel point le roi Louis Ier aimait Munich et l'Italie sur la Ludwigstraße, qui porte son nom : de splendides bâtiments inspirés des maisons et des portes de Florence et de Rome. C'est la première rue entièrement de style Rundbogenstil et la première à être pavée à Munich.

Mais la splendide Ludwigstrasse, à Maxvorstadt, a failli ne pas exister. Il est vrai que le magistrat munichois, plus ou moins le conseil municipal de l'époque, décide en 1808 d'étendre la ville vers le nord. Mais lorsque le roi Louis Ier, à l'époque encore prince héritier, s'empara de l'affaire, le projet devint plus grand et plus splendide que prévu. Le roi voulait un boulevard d'un kilomètre de long, allant de Odeonsplatz au sud à l'actuel Siegestor au nord. Beaucoup trop long, estima le magistrat, pensant Munich ne connaîtrait pas une croissance aussi rapide en 100 ans. Ce ne fut que lorsque Louis Ier menaça de déplacer sa résidence à Ingolstadt ou à Ratisbonne que le magistrat céda et a approuva les plans.

Le roi avait de grands projets. Les piliers de son royaume devraient être visibles sur la Ludwigstrasse : La science et les arts, le christianisme catholique romain et le gouvernement royal. En 1816, il chargea Leo von Klenze de concevoir toute la rue. En 1827, von Klenze passa la main à Friedrich von Gärtner. Les deux architectes ont créé des bâtiments imposants - von Klenze surtout au sud de la rue dans le style néo-renaissance, von Gärtner dans la partie nord avec des éléments néo-romantiques. Von Klenze et von Gärtner donnèrent vie à une immense œuvre d'art.

Soit dit en passant, c’est le roi Louis Ier qui avait fait venir ces deux architectes à Munich. Tout au long de leur vie, ils ont été d'éternels adversaires lorsqu'il s'agissait d'embellir la ville et de la réinventer au passage - bonne chance pour Munich. Les idées de von Klenzes et von Gärtner façonnent encore aujourd'hui le paysage urbain.

Sur la Ludwigstrasse, Friedrich von Gärtner a construit des bâtiments bien connus le long du boulevard, comme la célèbre Feldherrnhalle sur le modèle de la Loggia dei Lanzi à Florence. La Bibliothèque d'État de Bavière, connue sous le nom de « Stabi » par les Munichois, abrite dix millions de livres, magazines, imprimés, l'une des collections de manuscrits les plus importantes au monde et un exemplaire des quelque 180 Bibles de Gutenberg existant encore aujourd’hui.

Quelques mètres plus loin, trônent les deux hautes tours de l’église Ludwigskirche avec leur toit coloré en mosaïque. Le bâtiment principal de l’université Ludwig-Maximians est situé au niveau de la Professor-Huber-Platz et de la Geschwister-Scholl-Platz avec leurs fontaines. Avec plus de 50 000 étudiants, cette université d'élite est la deuxième plus grande université d'Allemagne.

 

Leopoldstraße  rue de la fête avec des sculptures modernes

Là où se termine la Ludwigstrasse, commence la Leopoldstrasse - la transition au niveau de Siegestor est si fluide que même les Munichois continuent de confondre les deux rues. La Leopoldstrasse ne fait plus partie des boulevards architecturaux de Munich, mais elle est toujours aussi jolie et légendaire. Elle fut baptisée en 1891, suite à l'incorporation de Schwabings, en l'honneur du prince Luitpold de Bavière, fils du futur prince régent Léopold de Bavière.

Cette avenue aux grands arbres et aux larges bordures mesure près de quatre kilomètres de long et traverse les quartiers de Maxvorstadt, Schwabing et Milbertshofen. De nombreux cafés et restaurants jalonnent le parcours, ainsi que l'Académie des beaux-arts, le Leopoldpark et le « Schweinchenbau » rose avec la cafétéria de l'Université Ludwig Maximilians, où se tient toujours un marché aux puces du livre et de l'art.

Au sud de la Leopoldstrasse, se trouvent de magnifiques bâtiments tels que la villa de Lola Montez, une maîtresse de Louis Ier, et un palais de style Art nouveau classique, dans lequel est basée aujourd'hui la société de réassurance Bayerische Rückversicherung. La grande sculpture de 17 mètres de haut The Walking Man de l'artiste américain Jonathan Borofsky est incontournable, symbolisant le dynamisme et la volonté d'innover.

Plus au nord, la construction en acier blanc et vert fluo de l'arrêt Münchner Freiheit au design artistique repose sur 18 piliers. Un marché hebdomadaire se tient le jeudi et l’on y trouve également un des plus beaux marchés de Noël décoré de ballons aux couleurs vives en décembre. Autour de la Feilitzschstraße se trouve un quartier populaire de pubs à l'est de la «Freiheit».

Sur la Leopoldstraße se tiennent chaque année d’importants évènements tels que le Marathon de Munich, le Corso Leopold et la parade de la St. Patrick. Lorsqu’il y a quelque chose à fêter dans le cadre de la coupe du monde ou de la coupe d’Europe de football ou lorsque le Bayern de Munich gagne le championnat, toute la ville se retrouve ici sur la «Leo».

 

 

 

Text: Veronika Beer, Photos: Dominik Morbitzer, Sigi Müller, Sven Kolb, Frank Stolle, Redline Enterprises
Top Stories
Monopteros in the Englischer Garten in Munich.

Munich d’est en ouest

Munich est un village. N’est-ce pas ?

Munich est un village, on peut tout y faire à pied. Voilà une phrase répétée à l’envi. Mais est-ce vrai ? Nous avons testé pour vous.

A man with beard, glasses and a tattooed forearm is standing in the Neue Pinakothek in Munich.

Tous les points forts en une seule tournée

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre circuits à travers les musées et les galeries de Munich.

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre suggestions de circuits à travers les musées et les galeries de Munich. Notre guide de l'art pour ceux qui sont pressés.

Une assiette de rôti de porc à l'auberge Fiedler

Tour d’horizon : tout sur la cuisine bavaroise

Envie de manger bavarois ? Alors Munich est le bon endroit !

Envie de manger bavarois ? Alors vous êtes au bon endroit ! Munich peut même s'enorgueillir de posséder le pub le plus célèbre du monde.

Tegernseer Hütte avec son épouse sur les contreforts des Alpes bavaroises autour de Munich.

10 minutes à partir de la gare centrale

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

Un vélo se trouve sur l'Odeonsplatz à Munich.

Tour des points forts

Une promenade à vélo relaxante à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Altstadt, Englischer Garten, amont de l’Isar, Deutsches Museum, Isartor, Alter Hof et retour à la Marienplatz : une promenade à vélo à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Un verre de bière dans un restaurant de Munich.

Dis-moi ce que tu bois...

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils : une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils: une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

7 choses que vous ignorez sur la Hofbräuhaus

Vraiment vrai : c'est un Prussien qui a rendu la Hofbräuhaus célèbre.

Le Hofbräuhaus est probablement le pub le plus célèbre du monde. Nous avons rassemblé sept choses que vous ne saviez probablement pas encore. Ou bien vous l'avez fait ?

Glockenspiel dans la nouvelle mairie de Munich.

Le Glockenspiel en dix photos

Un regard exclusif dans les coulisses

Le Glockenspiel fascine les touristes et les Munichois depuis plus de 100 ans. Ce que beaucoup ne savent pas : jour après jour, un vrai travail manuel est nécessaire pour faire fonctionner la machine.

Homme et femme en canoë sur l'Isar.

Comme un Indien sur l’Isar

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

A view of a church reflected in a shop window in Munich.

Le paradis des acheteurs

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Une jeune femme sourit dans le musée Valentin Karlstadt à Munich.

De prestigieuses expositions

Le centre ville de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

De la Residenz au musée de la bière et de l'Oktoberfest : le centre de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

München Card et City Pass

Découvrir Munich en toute décontraction et en toute simplicité : des réductions sur les nombreuses offres artistiques, culturelles et de loisirs avec nos cartes d'hôtes.

Transports publics inclus

Avec la Card, de nombreuses réductions, avec le Pass, beaucoup de choses gratuites.

En ligne ou dans les offices de tourisme

Réservez maintenant !