Employees of Munich Tourism in costume in the Bavarian Outfitters in Munich

Acheter des vêtements traditionnels

Des Dirndl vintage et des Lederhosen en daim

Deuxième main, marque locale, magasin traditionnel et service de location, nous avons essayé le choix de vêtements traditionnels à Munich.

Les vêtements traditionnels bavarois sont appréciés dans le monde entier, même H&M a commercialisé une collection « Oktoberfest » à l’automne 2019. À Munich, ils ne sont pas seulement portés pour l’Oktoberfest, mais aussi pour le festival Frühlingsfest, le marché Auer Dult et le bal du Kocherlball dans l’Englischen Garten (parc). On se marie, on boit de la bière en terrasse et on fait la fête en vêtements traditionnels. Le Dirndl et les Lederhosen (vêtements traditionnels bavarois) font tout autant partie de la Bavière que les bretzels et le litre de bière. Le choix pour l’achat des vêtements traditionnels est tout aussi important. Des Dirndl de qualité de la petite usine de Munich aux Lederhosen vintage de 80 ans, nous avons tout essayé.

simplement tradition

Des vêtements traditionnels vintage aux magasins Lederhosenwahnsinn et Holareidulijö

Herbert Lipah de Lederhosenwahnsinn ist est un vrai original de Munich, qui vend d'anciens Lederhosen depuis déjà près de quarante ans. Auparavant il tenait une échoppe au Auer Dult et cela se voit aussi dans son magasin agréable de Borstei, qui ressemble plus à une caverne au trésor. Il y a tant à y découvrir que l'on est loin d'avoir tout vu et tout entendu même après deux heures. Herbert propose une bière et on apprécie de s’assoir et de rire à ses histoires farfelues. 

Il y a toujours quelques objets rares à découvrir ici, car avec près de 650 exemplaires, Herbert a la plus grande collection de Lederhosen. Le plus vieux modèle date de 1866 et est bien sûr invendable. Son fonds est principalement composé de Lederhosen vintage, qu'il a reçu en cadeau ou acheté à des amis, des connaissances et des étrangers. On trouve parmi ceux-ci le Lederhose de l’écrivain Oskar Maria Graf et un de la noble famille Wittelsbacher, en peau de chamois souple, d'un poids de seulement 320 grammes.

Avec Herbert, nous apprenons que les Lederhosen sont fabriqués selon les catégories de prix en cuir de vache, de chèvre, de chamois ou de cerf, ce dernier étant le plus cher. Le meilleur entretien pour un Lederhose? « La graisse du corps et l’humidité. » Le nettoyage ne doit être réalisé que lorsque cela est vraiment nécessaire et un professionnel doit alors intervenir. Herbert n’apprécie pas trop la nouvelle tendance qui consiste à porter les Lederhosen plutôt serrés et sur les hanches : « Un pantalon doit être confortable, il ne doit pas serrer. La seule chose que l’on doit sentir, ce sont les bretelles. On vit dans son Lederhose! »

Herbert peut associer chaque vêtement traditionnel de la région à l’Oktoberfest : « Les bandes vertes et les broderies sur les pantalons en cuir correspondent au Werdenfelser Land, plus il devient jaune, plus on se dirige vers le Tegernsee. » Le magasin Lederhosenwahnsinn propose des modèles entrée de gamme inutilisés à partir de 250 euros, mais les articles les plus rares peuvent aussi coûter plusieurs milliers d’euros.

S'il vous plaît, ne jodlez pas - moins c'est toujours plus !
Herbert Lipah du magasin Lederhosenwahnsinn

Ceux qui veulent en savoir plus sur les Dirndl vintage peuvent se rendre chez Michaela Klein de Holareidulijö. La couturière qualifiée tient son magasin de la Maxvorstadt (quartier) depuis près de 30 ans. Comme au Lederhosenwahnsinn, on y trouve des centaines de Lederhosen, de Dirndl, d’accessoires et d'articles rares. La particularité : Les vêtements traditionnels de seconde main n’y sont pas seulement vendus, mais aussi restaurés par la gérante elle-même. Des chemisiers de Dirndl d’occasion sont disponibles dès dix euros, les Dirndl vintage coûtent entre 30 et 300 euros. Pour les pièces particulièrement rares comme un ancien Lederhose avec des broderies bicolores, Michaela copie les originaux et en fait une version moins chère, afin que chacun puisse s’offrir les modèles.

Holareidulijö est aussi une marque, qui conçoit de nouveaux Dirndl à partir de Dirndl usés. Michaela portait elle-même uniquement des Lederhosen dans le passé, aujourd'hui ce sont surtout des Dirndl des années 1950 de Salzbourg, qui font chavirer son cœur, mais elle a toujours aimé les vêtements traditionnels vintage : « Je trouve que les anciens vêtements traditionnels ont bien plus d'éclat et les tissus sont aussi plus souvent plus particuliers. En outre, quand j’en porte un, je sais qu'il est unique ! » Ses conseils pour acheter des vêtements traditionnels : Jamais de polyester, on préfère transpirer dans du coton. Plutôt fin et pas de chemises à carreaux s’il vous plaît ! De préférence en blanc ou dans un motif à rayures, c’est intemporel.

Des vêtements traditionnels de qualité de la jeune marque munichoise Gottseidank

Depuis 2010, les vêtements traditionnels ne doivent plus forcément être démodés : Depuis que Jörg Hittenkofer a créé sa marque Gottseidank, les munichois et les touristes à Munich s'arrachent les Dirndl et Lederhosen classiques et modernes qui sont si beaux que l'on aimerait pouvoir les porter tout le temps. On a de la chance, car la marque propose aussi des vêtements du quotidien.

En rentrant dans le magasin baigné de lumière de la Schleißheimerstrasse qui évoque plutôt un atelier branché, on a immédiatement envie de prendre et d’essayer les Dirndl, les vestes en tricot et les pantalons en laine; Les créateurs de Gottseidank accordent une grande importance aux matériaux, qui proviennent en partie de la région ainsi que du Chiemsee, mais aussi d’Italie. L’étoffe est produite en Allemagne, les fils proviennent d’Autriche. L’essentiel est que la qualité est là et cela se sent, des boutons en corne de buffle aux jupes décorées à la main.

Je peux décider de ce qui est beau et de ce qui ne l'est pas - dans mon petit monde.
Jörg Hittenkofer du label GottseiDank

Les pièces de patron sont alors réalisées soit dans l'atelier de couture de la marque à Milbertshofen (quartier) juste à côté du magasin ou dans la forêt bavaroise. Gottseidank fait produire ses Dirndl en Hongrie et en Pologne, les Lederhosen sont des pièces de couture allemandes provenant de la forêt bavaroise. Le premier prix pour un Dirndl : 549 euros, mais pour ce prix, on obtient un article avec une longue durée de vie et qu’on aime porter. La vision de Jörg pour sa marque : Développer les vêtements traditionnels, mais en gardant leur authenticité, même en les ramenant à leurs origines, loin des productions de masse modernes pour des vêtements traditionnels de qualité. Et il y est vraiment parvenu.

Louer des Dirndl et des Lederhosen pour une journée chez Bavarian Outfitters

La solution la plus écologique pour tous ceux qui ont besoin de vêtements traditionnels pour une journée : Bavarian Outfitters. Grâce au service de location munichois on peut louer depuis huit ans déjà des Dirndl et Lederhosen à bas prix. L’ensemble de Lederhose avec chemise et chaussettes est proposé à 49,90 euros, un Dirndl pour 42,90 euros. Le retour se fait le lendemain avant dix heures, ce délai peut être prolongé en payant la deuxième journée de location à moitié prix. La caution de cent euros sert à couvrir le prestataire si les vêtements traditionnels sont ramenés en mauvais état. Mais ce sont le plus souvent des entreprises qui louent les articles ici pour des événements et elles prennent bien soin des vêtements.

Toute l’année, il est possible de réaliser des locations en ligne et également en direct pour la période de l’Oktoberfest. Au cours des semaines de l’Oktoberfest, le petit magasin de l’Auenstrasse attend les clients tous les jours, même le dimanche, avec un comptoir, des vestiaires et environ 1200 tenues en stock. Pour les Dirndl, le choix comprend environ 20 styles différents, les hommes y trouveront dix modèles de Lederhosen combinés avec des chemises de plusieurs couleurs et motifs. Le Lederhose est de qualité et est agréable à porter, le Dirndl est en coton pur dans une coupe standard. Ceux qui veulent des vêtements traditionnels solides pour une seule visite de l’Oktoberfest trouveront leur bonheur ici. Et en outre, il est encore plus économique de louer des vêtements traditionnels de qualité ici que de les acheter dans une moins bonne qualité et de les laisser suspendus dans l'armoire pour toujours. La location de Lederhosen est également proposée par le Wolfgang Zeilinger de l’Amalienstrasse, les femmes trouveront leur bonheur au Dresscoded – Abendkleider & Dirndl-Verleih.

Des vêtements traditionnels dans le magasin de mode pour hommes le plus grand au monde Hirmer

Le lieu numéro un pour les hommes d’affaires, les touristes et les munichois de longue date pour acheter des vêtements traditionnel sont les magasins traditionnels comme Hirmer. Bien que le magasin de mode soit entièrement spécialisé pour les hommes, il y a également quelques Dirndl dans la section des vêtements traditionnels. Ceux qui cherchent un grand choix de Dirndl trouveront leur bonheur chez Lodenfrey. En plus des célèbres marques de Lederhosen comme Meindl , on y trouve aussi de jeunes marques de vêtements traditionnels comme Amsel et  Gottseidank. Le choix est varié et la section si grande que l’on peut facilement y passer une après-midi. Hirmer n’est pas seulement le plus grand magasin de mode pour hommes.

Le prix des Lederhosen économiques commence à 299 euros, mais il est possible d’investir davantage. Et le prix fait aussi la différence, surtout pour les Lederhosen : Meindl tanne et colore uniquement selon les conditions européennes, ce qui signifie que le processus de tannage à Salzbourg dure un an, la couleur est brossée à la main. En outre, la marque utilise uniquement du cuir de chèvre ou de cerf pour sa production. « Le cuir de cerf est cependant rare, c’est pourquoi il est si cher », nous explique Agnes Mayr, qui travaille chez Hirmer depuis 15 ans déjà et dirige désormais le service Landlust.

Tout ce que vous pouvez acheter dans un magasin n'a pas de club de costumes. Ils ont leurs propres tailleurs.
Agnes Mayr du grand magasin Hirmer

Madame Mayr a de nombreux conseils à donner aux acheteurs de vêtements traditionnels. Une interdiction absolue pour elle, ce sont les foulards (« Il ne faut tout simplement plus en porter ! ») et les chaussettes abaissées (« Il faut porter les chaussettes hautes ! »). Les Haferlschuhe (chaussures traditionnelles) doivent impérativement être uniquement portées avec des Lederhosen, jamais avec des jeans. Et ceux qui veulent porter des sneakers avec les vêtements traditionnels peuvent le faire, mais en aucun cas avec des chaussettes traditionnelles. « Pour ceux qui ne veulent pas dépenser trop d’argent, je leur conseil d’acheter simplement un beau gilet, une Janker (veste traditionnelle) ou une veste en tricot, que l’ont peut porter en toutes circonstances. Pour une simple visite à l’Oktoberfest, il n’est pas nécessaire d'avoir une tenue complète ! », conseille-t-elle. Il faut éviter la surcharge et ne pas se sentir comme au carnaval des vêtements traditionnels. Ce qui est inestimable dans les magasins de mode comme Hirmer, ce sont bien les conseils.

 

 

Texte: Anja Schauberger, Photos: Frank Stolle
Top Stories
Monopteros in the Englischer Garten in Munich.

Munich d’est en ouest

Munich est un village. N’est-ce pas ?

Munich est un village, on peut tout y faire à pied. Voilà une phrase répétée à l’envi. Mais est-ce vrai ? Nous avons testé pour vous.

A man with beard, glasses and a tattooed forearm is standing in the Neue Pinakothek in Munich.

Tous les points forts en une seule tournée

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre circuits à travers les musées et les galeries de Munich.

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre suggestions de circuits à travers les musées et les galeries de Munich. Notre guide de l'art pour ceux qui sont pressés.

Une assiette de rôti de porc à l'auberge Fiedler

Tour d’horizon : tout sur la cuisine bavaroise

Envie de manger bavarois ? Alors Munich est le bon endroit !

Envie de manger bavarois ? Alors vous êtes au bon endroit ! Munich peut même s'enorgueillir de posséder le pub le plus célèbre du monde.

Tegernseer Hütte avec son épouse sur les contreforts des Alpes bavaroises autour de Munich.

10 minutes à partir de la gare centrale

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

Un vélo se trouve sur l'Odeonsplatz à Munich.

Tour des points forts

Une promenade à vélo relaxante à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Altstadt, Englischer Garten, amont de l’Isar, Deutsches Museum, Isartor, Alter Hof et retour à la Marienplatz : une promenade à vélo à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Un verre de bière dans un restaurant de Munich.

Dis-moi ce que tu bois...

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils : une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils: une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

7 choses que vous ignorez sur la Hofbräuhaus

Vraiment vrai : c'est un Prussien qui a rendu la Hofbräuhaus célèbre.

Le Hofbräuhaus est probablement le pub le plus célèbre du monde. Nous avons rassemblé sept choses que vous ne saviez probablement pas encore. Ou bien vous l'avez fait ?

Glockenspiel dans la nouvelle mairie de Munich.

Le Glockenspiel en dix photos

Un regard exclusif dans les coulisses

Le Glockenspiel fascine les touristes et les Munichois depuis plus de 100 ans. Ce que beaucoup ne savent pas : jour après jour, un vrai travail manuel est nécessaire pour faire fonctionner la machine.

Homme et femme en canoë sur l'Isar.

Comme un Indien sur l’Isar

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

A view of a church reflected in a shop window in Munich.

Le paradis des acheteurs

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Une jeune femme sourit dans le musée Valentin Karlstadt à Munich.

De prestigieuses expositions

Le centre ville de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

De la Residenz au musée de la bière et de l'Oktoberfest : le centre de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

München Card et City Pass

Découvrir Munich en toute décontraction et en toute simplicité : des réductions sur les nombreuses offres artistiques, culturelles et de loisirs avec nos cartes d'hôtes.

Transports publics inclus

Avec la Card, de nombreuses réductions, avec le Pass, beaucoup de choses gratuites.

En ligne ou dans les offices de tourisme

Réservez maintenant !