Meeting room of the Neues Rathaus in Munich.

Visite de l'hôtel de ville

Une visite du Neues Rathaus : Bien le bonjour de Poudlard !

Notre auteur vit à Munich depuis plus de vingt ans. Pendant tout ce temps, il y a un lieu qu’elle n’a jamais eu le temps d'aller découvrir tranquillement : le Neues Rathaus Nouvel (Hôtel de ville) de la Marienplatz (place), qui fait pourtant partie des éléments phares incontournables du centre-ville de Munich. Nous l’avons donc envoyée pour une visite guidée. Cela lui a plu. Même beaucoup !

Alors que je sors du rez-de-chaussée rouge-orangé de la Marienplatz (conçu par l'artiste de lumière à la renommée internationale Ingo Maurer de Munich !), la Ritterszene dans le Glockenspiel (scène des chevaliers du carillon) est déjà bien avancée. Le chevalier bavarois déséquilibre jour après jour son adversaire de Lorraine. Les spectateurs s'arrêtent toujours pour observer.

Une grande attention, des applaudissements chaleureux, des bravo de la foule : À peine arrivés dans la ville, de nombreux visiteurs sont déjà devenus des patriotes locaux sous l’effet des figurines qui tournent. Les habitants pour lesquels la deuxième scène de la danse de la Guilde Schäffler a été pensée, contournent plutôt largement le spectacle.

Alexa d’Amazon sait que le bâtiment est de style néogothique. Notre guide Alex en sait plus, notamment que le Rathaus a été érigé à une époque où l’Art Nouveau s'imposait à Munich et que le bâtiment historique n'avait pas plu aux représentants de ce nouveau mouvement.

Mon plan consiste aujourd'hui à découvrir plus en détails le Rathaus à l'aide d'un guide, après avoir passé plus de vingt ans dans cette ville. Au point de rencontre de l’office de tourisme au rez-de-chaussée du Rathaus, je constate rapidement que je ne suis pas la seule munichoise du groupe. Les autres visiteurs viennent de Suisse, d’Autriche et d'autres régions d’Allemagne. Notre guide se présente : Alex. Nous ne devons pas hésiter à lui poser toutes nos questions.

« Oh, quelle belle église » lâche un spectateur séduit devant le Glockenspiel (carillon) dans la tour du Rathaus. Le Neues Rathaus de la Marienplatz est souvent confondu avec une église avec son horloge et son point culminant en filigrane avec un pignon, un oriel, des petites tours, des loggias, des arcades et des remparts. Avec les coupoles de la Frauenkirche (église) voisine, il fait partie des symboles, des incontournables absolus du Altstadt (centre-ville).

Ici, les yeux dans les yeux avec les personnages symboliques réparties sur toute la façade du Rathaus et les statues de la dynastie des Wittelbacher, les visiteurs ont assurément la sensation d’être au cœur de la ville.

Il faut malheureusement imaginer les représentations de pierre des duchesses, princesses électrices et reines. Henriette-Adélaïde de Savoie par exemple, qui a amené l’art de l'architecture italienne et l’opéra à Munich au milieu du 17ème siècle. Ou la passionnée de chasse Marie-Amélie de Saxe, épouse de Karl Albrecht, le futur empereur Karl VII et aussi la malheureuse Agnes Bernauer, qui laissa son époux le duc Albert III se noyer dans le Danube suite à un « malentendu » en 1435.

De l’extérieur, le Neues Rathaus semble très vieux, alors qu’il n'a été construit qu’en 1909. Alexa d’Amazon sait que le bâtiment est de style néogothique. Notre guide Alex en sait plus, notamment que le Rathaus a été érigé à une époque où l’Art Nouveau s'imposait à Munich et que le bâtiment historique n'avait pas plu aux représentants de ce nouveau mouvement.

Vidéo: Visite de l'hôtel de ville

Dans son hebdomadaire munichois satirique et critique de la culture « Jugend » (qui a d'ailleur donné son nom au mouvement « Jugendstil »), ils en rient : « Parmi les statues gothiques du Rathaus, il y a eu une bagarre par manque de place à cause de la surpopulation. Attention à l’arrivée d'autres statues gothiques. » Le large cercle des critiques d'architecture de Munich considéraient aussi le projet de construction comme une « mascarade néogothique ».

Je suis étonnée. Pourquoi le bâtiment évoquant le Moyen-Âge a été construit à une époque du début du 20ème siècle, alors que le groupe d'artistes Blauer Reiter composé de Kandinsky, Münter, Macke, Marc et Klee mélangeait déjà l’univers artistique de Munich avec des chevaux bleus et des vaches jaunes ? Alex explique que l'architecte Georg Hauberisser âgé alors de seulement 25 ans avait un faible pour les hôtels de ville gothiques nettement plus anciens de Belgique et qu'il a copié leur style. C’est pourquoi le nouvel hôtel de ville de Munich semble aussi vieux et ressemble autant à l’hôtel de ville de Bruxelles.

Il s'ajoute parfaitement au grand nombre de constructions « typiques de Munich » qui ont été copiées à l’étranger, comme le Schloss Nymphenburg (château), la Feldherrnhalle (loggia), la Königsplatz (place) ou la Chinesischer Turm (tour) de l’Englischen Garten (parc). Ce fait ne gêne plus les grands esprits de Munich. Au contraire : La « mascarade néogothique » avec son ornement de géraniums de plus de 1000 plantes de la variété « Balcony Pink » (en juillet 2018) est pour la plupart tout simplement typique de Munich. À une époque de forte mortalité des abeilles, on veut tous tester tôt ou tard des plantations non nocives pour les insectes.

Je découvre les quelques parallèles avec l’hôtel de ville de Bruxelles ainsi qu’avec l'école de magie Poudlard d’Harry Potter à travers la visite avec Alex. Je ne suis pas particulièrement fan de fantasy, mais Harry Potter fait désormais un peu partie de la culture générale. Et il n’est pas nécessaire d’être un fan inconditionnel pour trouver les similitudes.

La bibliothèque juridique du Rathaus avec ses armoires en chêne et ses hautes bibliothèques, ses escaliers tournants et ses éclairages en fer forgé m’impressionnent le plus. Je ne m’attendais pas à un lieu si magique. On ne voit cela que dans les films.

Alex nous ouvre la porte sur une petite salle de réunion, un joyau dans l'agencement néogothique original de Hauberisser. Avec ses longs panneaux et les chaises à dossiers hauts, la cheminée, les canapés en cuir à baldaquin, l’horloge et les panneaux muraux, elle ressemble fortement à la grande salle commune de l'école de Harry Potter. À la place des élèves de l'école de magie se tient ici le conseil municipal de Munich sous un lustre en bronze à 24 bras. Les partis parmi lesquels les 80 conseillers municipaux de Munich ont été choisis n’ont cependant pas des noms aussi cools que Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard.

La bibliothèque juridique du Rathaus avec ses armoires en chêne et ses hautes bibliothèques, ses escaliers tournants et ses éclairages en fer forgé m’impressionnent le plus. Je ne m’attendais pas à un lieu si magique. On ne voit cela que dans les films. Harry Potter n’a toutefois pas été tourné ici, mais les histoires d'une autre petite sorcière, Bibi Blocksberg, ainsi que des scènes de la comédie musicale « Cabaret » avec Liza Minelli s’y déroulent.

Les visiteurs ont uniquement accès la salle de lecture si 1.) ils sont intéressés par le domaine juridique et qu’ils veulent étudier au calme ou si 2.) visitent les lieux dans le cadre d'une visite guidée du Rathaus exactement comme moi.

On ne joue bien sûr pas au quidditch, le sport si apprécié des jeunes apprentis sorciers, dans le nouvel hôtel de ville, mais le football y a sa place : Après les victoires du championnat, le FC Bayern Munich est traditionnellement accueilli par le maire dans le Rathaus. Depuis près de 50 ans déjà, des stars comme Thomas Müller, Bastian Schweinsteiger, Oliver Kahn, Karl-Heinz Rummenigge ou Franz Beckenbauer célèbrent leur victoire avec leurs supporters depuis le balcon du Rathaus.

Alex nous montre des photos. Les coupes que les joueurs soulèvent sont un peu plus compactes que l'œuf doré que les magiciens chassent sur leur balai au quidditch. Nous pénétrons également sur le célèbre balcon et nous rêvons que toutes les personnes présentes à nos pieds sur la Marienplatz sont là pour nous acclamer.

Nous prenons ensuite place dans la grande salle de réunion. Ici il fait frais et sombre comme dans une église et je suis tranquillement les explications données par Alex depuis le pupitre du maire sur les peintures murales monumentales derrière lui. La commande pour la peinture à l’huile réalisée en 1778 de « Monachia » a été attribuée au plus grand peintre historique de l'époque en Allemagne, Karl Theodor von Piloty.

Au centre du tableau de 15 mètres de largeur et de près de quatre mètres de haut se tient la « Monachia » dans une tunique blanche avec une coiffe antique. Elle est la personnification féminine de la ville de Munich. Contrairement à la façade du Rathaus, les Wittelsbacher sur la peinture se tiennent plutôt à l'arrière-plan. La représentation de citoyennes et citoyens munichois méritants était bien plus importante pour le magistrat de l’administration municipale de ce lieu important.

À ce moment-là, Alex aurait presque pu se passer de son genre inclusif et parler seulement de citoyens, car parmi les personnes dessinées sur le tableau de la « Monachia » pour leurs mérites, il n’y a que sept femmes pour un total de 121 hommes. Elles ne font ici qu’office d'allégories de l’ « Isar », de variétés de céréales personnifiées ou de « bienfaitrices ».

Au-dessus des entrées, le Münchner Kindl accueille les visiteurs les bras ouverts : un enfant en robe de moine aux armoiries de Munich. Elle a donné son nom à Munich - et une grande partie de son aura hospitalière.

Parmi les hommes représentés, on trouve à l’inverse les chefs des familles patriciennes de Munich, des intellectuels, des scientifiques, des peintres, des musiciens et des sculpteurs, des « barons de la bière » comme Joseph Pschorr et aussi Benjamin Thompson, américain de naissance, qui a réorganisé l'armée à Munich, a créé l’Englischen Garten et a inventé une recette de ragoût, la soupe Rumford, pour nourrir les pauvres. Georg Hauberisser est bien sûr lui aussi immortalisé.

La peinture colossale n'était plus au goût de l'époque au début des années 1950 et a été stockée dans la Lenbachhaus (galerie municipale) pendant 50 ans. Ce n’est qu’en 2004 que la majorité décida de ramener la peinture à son emplacement d'origine dans le Rathaus.

Depuis la tour et par les entrées, le Münchner Kindl salue les visiteurs avec les bras grands ouverts : un enfant en habit monacal avec le blason de la ville de Munich. Le Münchner Kindl a donné son nom à Munich ainsi que sa douceur hospitalière (« apud Munichen », en latin : près des moines).

Dans les couloirs, Alex nous fait remarquer pour finir les nombreuses fenêtres en verre multicolore. Après les destructions pendant la guerre, elles ont été financées par des personnalités munichoises et des sponsors étrangers.

Je perds presque la connexion avec Alex et le groupe, parce que je m'arrête un peu bêtement pour envoyer les photos des petites statues grotesques, des monstres et des animaux mythiques, qui se trouvent sur toutes les colonnes et les voûtes, à mes amis avec mon téléphone.

Pendant qu’Alex nous explique en détails les différents motifs, l’adjointe au maire de Munich passe près de nous. Le Rathaus n’est pas seulement un lieu d'émerveillement et d'étude, c’est aussi le centre de la politique de Munich. Et pendant deux heures, nous étions en plein milieu avec notre petit groupe. Merci Alex !

 

 

Texte: Karoline Graf; Photos: Frank Stolle; Vidéo: Redline Enterprises

Vous pouvez réserver une montée en haut de la tour du Nouvel Hôtel de Ville ici.

Également intéressant : un regard dans les coulisses du carillon de la Marienplatz, qui inspire les visiteurs et les habitants depuis plus de 100 ans : le carillon en dix images.

Top Stories
Monopteros in the Englischer Garten in Munich.

Munich d’est en ouest

Munich est un village. N’est-ce pas ?

Munich est un village, on peut tout y faire à pied. Voilà une phrase répétée à l’envi. Mais est-ce vrai ? Nous avons testé pour vous.

A man with beard, glasses and a tattooed forearm is standing in the Neue Pinakothek in Munich.

Tous les points forts en une seule tournée

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre circuits à travers les musées et les galeries de Munich.

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre suggestions de circuits à travers les musées et les galeries de Munich. Notre guide de l'art pour ceux qui sont pressés.

Une assiette de rôti de porc à l'auberge Fiedler

Tour d’horizon : tout sur la cuisine bavaroise

Envie de manger bavarois ? Alors Munich est le bon endroit !

Envie de manger bavarois ? Alors vous êtes au bon endroit ! Munich peut même s'enorgueillir de posséder le pub le plus célèbre du monde.

Tegernseer Hütte avec son épouse sur les contreforts des Alpes bavaroises autour de Munich.

10 minutes à partir de la gare centrale

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

Un vélo se trouve sur l'Odeonsplatz à Munich.

Tour des points forts

Une promenade à vélo relaxante à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Altstadt, Englischer Garten, amont de l’Isar, Deutsches Museum, Isartor, Alter Hof et retour à la Marienplatz : une promenade à vélo à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Un verre de bière dans un restaurant de Munich.

Dis-moi ce que tu bois...

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils : une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils: une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

7 choses que vous ignorez sur la Hofbräuhaus

Vraiment vrai : c'est un Prussien qui a rendu la Hofbräuhaus célèbre.

Le Hofbräuhaus est probablement le pub le plus célèbre du monde. Nous avons rassemblé sept choses que vous ne saviez probablement pas encore. Ou bien vous l'avez fait ?

Glockenspiel dans la nouvelle mairie de Munich.

Le Glockenspiel en dix photos

Un regard exclusif dans les coulisses

Le Glockenspiel fascine les touristes et les Munichois depuis plus de 100 ans. Ce que beaucoup ne savent pas : jour après jour, un vrai travail manuel est nécessaire pour faire fonctionner la machine.

Homme et femme en canoë sur l'Isar.

Comme un Indien sur l’Isar

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

A view of a church reflected in a shop window in Munich.

Le paradis des acheteurs

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Une jeune femme sourit dans le musée Valentin Karlstadt à Munich.

De prestigieuses expositions

Le centre ville de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

De la Residenz au musée de la bière et de l'Oktoberfest : le centre de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

München Card et City Pass

Découvrir Munich en toute décontraction et en toute simplicité : des réductions sur les nombreuses offres artistiques, culturelles et de loisirs avec nos cartes d'hôtes.

Transports publics inclus

Avec la Card, de nombreuses réductions, avec le Pass, beaucoup de choses gratuites.

En ligne ou dans les offices de tourisme

Réservez maintenant !