Statue de cavalier du roi Louis Ier.

Roi Ludwig Ier

L’art de faire les choses bien

De tous les rois bavarois, c'est Ludwig Ier de Bavière, le roi bâtisseur, qui a le plus marqué l’aspect de la ville de Munich. Son plan visant à impressionner les habitants de Bavière et d'ailleurs en construisant de nombreux bâtiments dans le style de l'Antiquité fut fructueux.

Beaucoup associent plutôt la capitale du Land au « roi de conte de fées » Ludwig II de Bavière. Mais à vrai dire, celui-ci n'était pas particulièrement attaché à sa ville natale et recherchait plutôt l'isolement dans les montagnes bavaroises, où il laissa de nombreux châteaux.

Il en va tout autrement de son grand-père, Ludwig Ier de Bavière : dès l'époque où il était prince héritier de Bavière, il planifia des bâtiments, des églises, des monuments et des musées pour sa ville de résidence, qui marquent Munich encore aujourd’hui. C’est lors d’un voyage en Italie qu'il fit 1804, à l'âge de 18 ans, qu’il se découvrit une passion pour l'Antiquité et la Renaissance italienne.

Les bâtiments situés le long de la Ludwigstraße témoignent encore aujourd'hui de son amour pour l'Italie. Par exemple, le Feldherrenhalle, situé sur la place Odeonsplatz est une copie de la Loggia dei Lanzi de Florence.

Avec la Glyptothèque sur la Königsplatz, Ludwig 1er de Bavière ouvrit en 1830 le premier musée public d'Europe. Pour ce faire, il fit venir de Grèce et de Rome jusqu’à Munich des pièces célèbres comme le groupe des Éginètes ou le faune barberinien. La collection d'antiquités et les Propylées complétaient l'ensemble grec de la Königsplatz et valurent à Munich le surnom d'« Athènes de l’Isar ».

Les musées de la Königsplatz et les pinacothèques, également construites sous Ludwig Ier de Bavière, posèrent les jalons du paysage muséal de l'actuelle Kunstareal. C’est également sous son règne que le Bavaria et le Ruhmeshalle bavarois, situés sur la Theresienwiese, virent le jour. « Je veux faire de Munich une ville qui fasse tellement honneur à l'Allemagne qu’il ne soit pas possible de dire que l’on connaît l'Allemagne si l’on n'a pas vu Munich ! » Telles étaient les intentions royales, et elles aboutirent comme souhaité. A la fin du règne de Ludwig Ier de Bavière, au milieu du 19ème siècle, en tant que ville d’art, Munich pouvait rivaliser avec Paris.

Nous devons deux autres institutions typiquement munichoises au monarque : les Biergarten (jardins à bière), et la Fête de la Bière (l'Oktoberfest). Une course de chevaux organisée à l'occasion du mariage de Ludwig avec Thérèse de Saxe-Hildburghausen en 1810 est à l’origine de la tradition de plus de 200 ans de la plus grande fête foraine au monde. Le lieu des festivités, la « Theresienwiese », fut baptisé ainsi en l’honneur de sa femme. Depuis 1835, l'Oktoberfest commence par un défilé costumé qui se tient le premier week-end.

Ce défilé était également le résultat de calculs politiques, car Ludwig Ier de Bavière se trouvait confronté à la difficile tâche d'intégrer des zones récemment ajoutées à la Bavière, telles que la Franconie et la Souabe. Le premier défilé costumé, qui se tint pour les noces d'argent du roi, était un défilé de ses sujets bavarois de tous les districts administratifs dans leurs costumes régionaux.

La naissance du Biergarten bavarois typique est due à la permission donnée par le roi pour servir la bière directement dans la brasserie, à l'ombre de grands marronniers plantés directement au-dessus des caves.  Encore aujourd’hui, les clients ont le droit de consommer les plats qu’ils apportent, en les accompagnant d’une bière fraîchement tirée.

Au cours de la révolution de 1848, Ludwig Ier de Bavière abdique, cédant le trône à son fils Maximilien II de Bavière. La raison de son abdication prématurée était le scandale entourant sa liaison avec la danseuse Lola Montez et le fait qu'il était fermé à l’esprit politique de l’époque et qu’il avait fermement rejeté l'évolution vers une monarchie constitutionnelle.  Il ne voulait pas être réduit au statut de « Roi des signatures ».

 

 

Photo: Jörg Lutz
Top Stories
Monopteros in the Englischer Garten in Munich.

Munich d’est en ouest

Munich est un village. N’est-ce pas ?

Munich est un village, on peut tout y faire à pied. Voilà une phrase répétée à l’envi. Mais est-ce vrai ? Nous avons testé pour vous.

A man with beard, glasses and a tattooed forearm is standing in the Neue Pinakothek in Munich.

Tous les points forts en une seule tournée

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre circuits à travers les musées et les galeries de Munich.

Classique, moderne, digne, contemporain : quatre suggestions de circuits à travers les musées et les galeries de Munich. Notre guide de l'art pour ceux qui sont pressés.

Une assiette de rôti de porc à l'auberge Fiedler

Tour d’horizon : tout sur la cuisine bavaroise

Envie de manger bavarois ? Alors Munich est le bon endroit !

Envie de manger bavarois ? Alors vous êtes au bon endroit ! Munich peut même s'enorgueillir de posséder le pub le plus célèbre du monde.

Tegernseer Hütte avec son épouse sur les contreforts des Alpes bavaroises autour de Munich.

10 minutes à partir de la gare centrale

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

À Munich, vous pouvez atteindre des sommets, de superbes panoramas alpins et des points de restaurations en un rien de temps. Quelques conseils.

Un vélo se trouve sur l'Odeonsplatz à Munich.

Tour des points forts

Une promenade à vélo relaxante à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Altstadt, Englischer Garten, amont de l’Isar, Deutsches Museum, Isartor, Alter Hof et retour à la Marienplatz : une promenade à vélo à la découverte des sites touristiques situés au cœur de Munich.

Un verre de bière dans un restaurant de Munich.

Dis-moi ce que tu bois...

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils : une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

Starkbier, Festbier, light, dark, Pils: une petite typologie des bières munichoises les plus importantes - et de leurs buveurs.

7 choses que vous ignorez sur la Hofbräuhaus

Vraiment vrai : c'est un Prussien qui a rendu la Hofbräuhaus célèbre.

Le Hofbräuhaus est probablement le pub le plus célèbre du monde. Nous avons rassemblé sept choses que vous ne saviez probablement pas encore. Ou bien vous l'avez fait ?

Glockenspiel dans la nouvelle mairie de Munich.

Le Glockenspiel en dix photos

Un regard exclusif dans les coulisses

Le Glockenspiel fascine les touristes et les Munichois depuis plus de 100 ans. Ce que beaucoup ne savent pas : jour après jour, un vrai travail manuel est nécessaire pour faire fonctionner la machine.

A view of a church reflected in a shop window in Munich.

Le paradis des acheteurs

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Faire du shopping dans une ambiance architecturale impressionnante : une promenade dans le centre ville.

Homme et femme en canoë sur l'Isar.

Comme un Indien sur l’Isar

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

La meilleure façon de connaître l’Isar, c’est d’aller y faire un tour en canoë. Nous nous sommes donc mis à pagayer.

Une jeune femme sourit dans le musée Valentin Karlstadt à Munich.

De prestigieuses expositions

Le centre ville de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

De la Residenz au musée de la bière et de l'Oktoberfest : le centre de Munich est un paradis pour les amateurs de musées spéciaux. Une vue d'ensemble.

München Card et City Pass

Découvrir Munich en toute décontraction et en toute simplicité : des réductions sur les nombreuses offres artistiques, culturelles et de loisirs avec nos cartes d'hôtes.

Transports publics inclus

Avec la Card, de nombreuses réductions, avec le Pass, beaucoup de choses gratuites.

En ligne ou dans les offices de tourisme

Réservez maintenant !