Fontaine dans l'Alte Hof à Munich.

Alter Hof

Entre Moyen-Âge et modernité

Le Alte Hof, dans la vieille ville de Munich, fut pendant deux siècles la résidence des Wittelsbacher, et combine aujourd’hui des éléments architecturaux du Moyen-Âge et de l’époque moderne.

Die Alte Veste

Le Alte Hof, anciennement nommé Alte Veste ou Ludwigsburg, se trouve en plein cœur de la vieille ville de Munich, est à seulement quelques minutes de la Marienplatz. Dès que l’on pénètre dans le Alte Hof via la rue Burgstraße, et en passant par le Torturm, on plonge dans l’histoire de la ville : c’est ici que régnèrent du 13ème au 15ème siècle les Wittelsbacher, la dynastie des souverains bavarois.

Avant même la première partition du territoire bavarois en 1255, lors de laquelle le duc Louis II de Bavière reçut le Duché de Bavière, il se serait trouvé sur ce même emplacement une sorte de château, ou une construction entourée d’un fossé. À cette époque, il était courant que les installations des ducs soient construites à la périphérie de la ville, afin que ces derniers puissent fuir rapidement en cas de tumultes ou d’agressions.

La tour Affenturm et la résidence impériale

Une histoire que l’on raconte encore aujourd’hui se serait passée alors que le duc Louis II de Bavière et ses enfants vivaient à la cour. À l’époque, on avait des animaux domestiques pour le moins inhabituels : c'est ainsi qu’un singe dressé aurait attrapé le fils de Louis dans son berceau, également nommé Louis lui-même, et aurait escaladé sur le toit de cet encorbellement gothique en bois. La nourrice et d’autres serviteurs de la cour parvinrent à faire redescendre le singe, et le petit Louis put être recouché, indemne, dans son berceau. Depuis, on appelle cette tour « Affenturm » (« la tour du singe »). Toutefois, au vu des connaissances actuelles, la tour n’aurait été construite que plus tard.

Par la suite, le petit Louis fut très ambitieux, poursuivit une carrière éblouissante, et fut couronné en 1328 sous le nom de « Louis le Bavarois ». C'est alors que le Alte Hof servit de résidence impériale pendant deux décennies. La ville ne cessait de croître, et les seigneurs qui lui succédèrent trouvaient le Alte Hof insuffisamment sûr en termes de possibilités de défense. C’est pourquoi les travaux de construction de la Neuveste, le bâtiment d’origine de la Résidence actuelle, débutèrent dès 1385 comme château fort ducal à proximité des fortifications extérieures de la ville.

Pendant un certain temps, la Neuveste servit de château de refuge, puis fut utilisée, à partir du début du 15ème siècle, comme résidence des ducs de Bavière. C’est pour cette raison que le Alte Hof fut alors transformé en siège administratif. En outre, c’est ici que logeaient les membres de la cour et de la famille ducale. Depuis la fin du 16ème siècle, le Alte Hof a connu de nombreux travaux de transformation et d’agrandissement. Par ailleurs, de nouvelles constructions remplacèrent certaines parties du Alte Hof qui avaient été détruites lors de la Deuxième Guerre mondiale, faisant de l’installation un ensemble composé des constructions que l’on connaît aujourd’hui : Burgstock, Zwingerstock, Lorenzistock, Pfisterstock et Brunnenstock.

Le Alte Hof aujourd’hui

C’est sur le Burgstock occidental que le trouve le fameux encorbellement gothique, également connu sous le nom de « Tour du singe ». Dans le Burgstock oriental, à côté du Torturm, se trouvent le centre bavarois pour les musées non étatiques de Bavière, et le Comptoir Infopoint de renseignement sur les musées et les châteaux de Bavière. Dans la cave voûtée de style gothique tardif datée aux alentours de 1300, il est possible de visiter l’exposition « Munich résidence impériale », qui raconte l’histoire de la ville de Munich avec une présentation multimédia très intéressante.

Le Lorenzistock se situe sur la partie nord de la cour et est séparé de l’entrée par la porte menant au fossé par le Pfisterstock, qui s’étend sur l’angle et se prolonge dans le Brunnenstock sur la partie orientale. Derrière le passage de la porte menant au fossé se trouve une statue équestre de Louis le Bavarois.

En 2001, un investisseur privé construisit les parties Lorenzistock, Pfisterstock et Brunnenstock : le Lorenzistock fut construit selon les schémas du Professeur Peter Kulka. Le Brunnenstock et le Pfisterstock furent démolis et entièrement reconstruits par le cabinet d’architectes Auer+Weber Assoziierte GmbH.

Aujourd’hui, on trouve tout autour du Alte Hof de nombreux commerces et restaurants. Grâce à son emplacement central dans la vieille ville, de nombreux sites touristiques munichois de renommée internationale sont accessibles à pied.

 

 

Photos: Redline Enterprises